bonne-annee-2014 Le nom de marque détient une force impressionnante. Il peut faire connaitre vos produits, même si ceux-ci sont médiocres. Il est capable de lancer une entreprise à vitesse grand V ou la couler totalement. L’obtention d’un nom pour votre boite doit faire l’objet d’une recherche et d’une étude approfondie, car à l’inverse d’un logo, il ne peut être changé facilement. L’identité de l’entreprise repose sur quelques lettres; se tromper s’avère interdit !  De nos jours il demeure indispensable d’avoir une présence sur le net; que votre future entreprise se développe principalement en ligne ou dans la vie réelle, vous aurez besoin d’un nom de domaine sur internet. Sachez que tous les noms de domaine de moins de six lettres en .com sont déjà réservés ce qui limite le choix de votre nom d’entreprise. Il vous restera donc deux solutions, soit trouver un nom plus long soit mettre la main à la poche pour vous offrir un domaine déjà enregistré, ce qui peut vous couter plusieurs milliers d’euros. Comme souvent, je vais vous proposer en première partie de cet article la théorie sur ce qu’il faut et ne faut pas faire lors de la création d’un nom de marque, puis on passera à la pratique pour que vous puissiez vous lancer dans cette tâche qui, je l’avoue, peut en effrayer plus d’un.

I) Trouver le nom de votre marque : la théorie

A) 4 conseils à suivre, ou pas

1) Un nom qui surprend

Très utile pour une nouvelle entreprise, un nom de marque peu commun et qui crée une émotion permettra au client de s’en souvenir rapidement. Les frais en matraquage publicitaire seront alors divisés. J’entends par émotion, de la surprise, du rire, de l’étonnement et tous autres sentiments positifs vis-à-vis du segment cible. J’ai déjà parlé de l’excellent nom (et pas service) « Adopteunmec.com ». Il faut oser ! c’est surprenant, ça plait aux femmes (cible) qui ont le sentiment de dominer la situation et ça soulève une petite polémique. Tout dépend de votre public et de la concurrence déjà en place, la surprise reste d’ailleurs un bon moyen de s’en démarquer.

2) Traduction

Quand l’idée d’entreprise vient de germer, on pense rarement au développement à l’international. Il est pourtant bon d’y songer lors du choix du nom d’entreprise, surtout pour une société web. Posséder un nom compréhensible aussi bien en français qu’en anglais demeure un vrai plus. Regardez une entreprise comme Orange de France télécom. Aucun problème pour se développer dans un pays anglo-saxon. Par contre adopteunmec.com sont coincés ! Avant de s’arrêter sur le nom de marque, vérifié que celui-ci ne veut pas dire quelque chose en anglais ou dans une autre langue qui pourrait vous faire du tord dans quelques années. Pensez aussi à l’acronyme qui peut en découler : « Association de système sismique (ASS) », ne ferait pas bonne figure aux USA…

3) Simple

Simple est le maitre mot. La marque doit être immédiatement compréhensible, aussi bien en la lisant qu’en l’entendant. Elle doit être facile à prononcer et ne pas comporter plus de quatre syllabes. Ne cherchez pas des noms trop philosophique ou tiré par les cheveux. Plus le nom est simple, mieux la propagation de buzz ou la communication en général se déroulera. C’est facile de parler à un ami d' »Apple », beaucoup moins du « Crédit industriel et commercial » (banque CIC).

4) Faire passer votre message

Vous devez étudier le message que vous voulez faire passer avant de trouver un nom de marque. Prenons le mien, « Démarre ton aventure ». Il y a effectivement trop de syllabes, mais j’ai l’avantage d’offrir un concept simple. L’entrepreneuriat est une aventure. Je vous invite sans cesse à vous lancer en vous aidant pour cela > Démarre ton aventure.

Easyjet, Linkedin, Priceminister, Harmonie mutuelle, Paypal, Antidote, Dropbox .. Toutes ces entreprises possèdent un nom qui informe sur l’essence de leur service. Pensez à ce que vous voulez offrir et faire passer comme message. Vous pourrez trouver un bon nom de marque à partir de là.

b) Ce qu’il ne faut pas faire

1) Suivre la mode

On se trouve souvent tenté de suivre la mode de façon consciente ou inconsciente. Il faut penser qu’une mode dure quelques années tout au plus, et que votre nom de marque restera des décennies. En ce moment, la mode du rétro (année 70-80) fait fureur. Pour une compagnie de location de voiture, prendre le nom d’une vieille voiture mythique de cette époque peut paraitre astucieux. Quand la mode du rétro sera passée, le nom ne fera qu’ancien et démodé. Posez-vous la question. Mon nom de marque sera-t-il perçu de manière identique dans dix ou vingt ans ?

2) Cadrephotoexpress.com

Ne décrivez pas votre activité dans votre nom de marque ! C’est une erreur couramment relevée dans le monde de la création d’entreprises. Vous devez communiquer un message avec un concept, surtout pas la description de votre activité. Si vous vendez des jeans et que vous voulez être perçu comme une marque cool, vous n’allez pas vous appeler JeanPourJeune, mais « Le Temps des Cerises » ou « Levis » ! J’espère que c’est bien clair, pas de description d’activité !

3) Zapper la recherche

Avant de vous lancer dans votre projet, prenez trois minutes pour vérifier deux choses. Premièrement si le nom de domaine en .com de votre marque n’est pas réservé. La seconde c’est de consulter les archives de l’INPI pour voir si celle-ci n’est pas déjà déposée. Vous vous éviterez beaucoup d’ennui. Si la marque existe, mais pas sur votre domaine d’activité, faites appel à un spécialiste pour savoir si cela vous posera problème à l’avenir.

4) Choisir un nom qui ne vous plait pas

On lance souvent une entreprise avec des associés. Faites en sorte de tous être d’accord sur le nom. Je dirai même qu’il doit paraitre le meilleur choix pour chacun. Si on n’assume pas le nom de son entreprise, on ne peut pas la vendre aux clients ou aux médias.

II) Trouver le nom de votre entreprise : la pratique

A) Le brainstorming de la mort

Asseyez-vous dans une pièce avec vos associés et deux trois ami(e)s.  Le but : sortir de cette pièce avec un nom d’entreprise.

Le matériel nécessaire :

– un tableau blanc ou au moins une grande feuille

– un ou deux ordinateurs

– des bières, une bouteille de vin ou d’un bon whisky pour détendre tout ça.

Le travail va se dérouler en deux parties d’une heure.

nom Pendant la première heure, tout le monde va trouver le plus de noms possible. On pourra chercher l’inspiration dans des livres, sur internet, dans sa tête ou au fond de son verre.

Aucun des noms de doit être discuté pour le moment, il faut seulement qu’ils soient inscrits sur le tableau blanc. Sur une heure vous devrez trouver un minimum de 100 noms.

Petite astuce pour quand on est coincé : décrire l’activité future et posez sur une feuille tout ce à quoi ça nous fait penser. Disons qu’on cherche un nom pour un nouveau riz camarguais. L’activité se trouve être la production et la distribution du riz. Il faut écrire tout ce qui nous passe par la tête quand on pense au riz ou à sa culture. Au bout de cinq-dix lignes, vous aurez très largement de quoi réfléchir sur vos noms d’entreprise.

La seconde heure sera consacrée à l’élimination des mauvais noms, puis au choix de la short-list. Il est tout à fait possible qu’un nom se dégage rapidement. Que ce soit le cas ou pas, il faudra tester ces idées avant de les utiliser !

B) Tester un nom d’entreprise

L’option la plus simple, mais pas suffisante se trouve être de demander leurs avis à ses amis, sa famille et toutes les personnes qu’on peut rencontrer. Les retours seront très importants et vous devrez avant tout vous attacher aux reproches que l’on vous fait et non aux compliments ! Les compliments ne vous feront pas avancer, ils sont inutiles pour l’entrepreneur. Par contre vous pourrez vous rendre compte qu’une idée qui vous paraît séduisante ne plait pas du tout à d’autres. Faites appel à vos proches en leur demandant surtout des critiques constructives !

Ma technique favorite utilise bien entendu un outil du web. Lancer une campagne Google Adwords vous permettra d’identifier quel nom est le plus apprécié par vos futurs clients. Aucun aspect psychologique d’ami/famille, créez autant d’annonces que vous avez de nom à tester, et surtout ne changez ni le texte, ni la photo et encore moins la description. C’est une sorte de split-test pour définir le vainqueur. Vous obtiendrez alors un résultat objectif, celui du meilleur nom d’entreprise.

Trouver un nom peut s’avérer compliqué. En suivant mes conseils, votre vie sera grandement facilitée, car tout est une question de technique à utiliser. Je sais qu’on pourrait ajouter encore de nombreux conseils ici.

Justement que rajouteriez-vous dans cet article ? Avez-vous d’autres idées pour trouver un nom d’entreprise ? Citez-moi les noms d’entreprise que vous trouvez réussis !

Copyright © 2017 Démarre ton aventure
Tous droits réservés