Déjà entendu parlé du High Tempo Testing ? Mis en avant par Sean Ellis, ce process consiste en l’accélération des expérimentations dans le but de multiplier la croissance. En général, on fait une à deux expérimentations par semaine, dû à un manque de temps mais surtout de méthodologie. Avec le high tempo testing on va s’appliquer à lancer entre 5 et 10 expérimentations par semaine, dépendant de vos ressources en matière de développeur et de marketing, mais surtout de vos objectifs. Visez-vous vraiment à faire grossir votre société et dépasser vos concurrents ? Si c’est le cas, la mise en place d’une équipe dédiée au Growth Marketing reste une priorité, puis ils doivent prendre un rythme de croisière permettant de soutenir cette croissance. Sans action, pas de croissance et plus vous faites d’expérimentations plus vous avez de chance d’accélérer votre développement.

 

Le High Tempo Testing pour créer de la croissance

Une des premières choses à saisir, c’est l’importance de l’expérimentation. Seul de nombreux tests sur votre funnel de conversion, sur votre CRM, sur votre capacité à recevoir et utiliser les feedbacks clients, etc.. permettront de changer l’état actuel de votre chiffre d’affaires vers un niveau plus élevé. C’est comme dans la vie, sans action on stagne (ou régresse) et si on va de l’avant on a des chances de s’améliorer.

Mais aussi d’échouer me direz-vous.

Et oui, l’échec fait partie intégrante de l’expérimentation; sinon on utiliserait  le terme « d’amélioration » et non « d’expérimentation ».

La philosophie du Growth s’articule autour de cette notion d’expérimentation et d’échec. Pour un Growth Marketeur, on reste ok avec l’échec tant que les règles suivantes sont bien respectées :

  • On a définit nos objectifs à l’avance

Comment savoir si vous avez réussi votre expérimentation si vous n’avez pas défini vos objectifs en amont ? Pour toutes expérimentations mesurables, un objectif de réussite minimale, normale et optimale doit être écrit avant même le début du test. C’est la contrainte sinequanone pour apprendre de nos expérimentations.

  • On a lancé un test sans risquer de gêner d’autres changements en cours

Obtenir un mauvais résultat lors d’une expérimentation c’est acceptable si vous n’avez pas bêtement lancé en même temps un autre test qui impact les résultats de votre premier. Comment savoir si l’échec est entièrement du à votre premier test ou aussi à celui déjà en cours ?

  • On a attendu assez de temps pour avoir des résultats statistique concret

Une expérimentation qui part mal, puis se stabilise et finit par être positives, ça arrive tout le temps. Si vous ne suivez pas le plan et n’attendez pas d’obtenir assez de données pour décider si votre test est une réussite ou un échec, vous avez tout perdu.  Ce n’est pas acceptable.

  • Les métrics s’améliorent

Sur le moyen terme, on obtient des résultats positifs, pas forcément en nombre d’expérimentations réussies VS ratées, mais en impact sur le business. L’échec devient alors acceptable. Si par contre vous n’avez pas de succès sur un certain nombre de test, il est alors temps de vous poser des questions.

 

 

Le High Tempo Testing, quels sont les ingrédients ?

Ces éléments seront obligatoires pour que la sauce prenne.

Une équipe rodée et un process strict

Ne cherchez pas à faire 10 expérimentations par semaine avec une équipe qui se connait depuis un ou deux mois. Entre les développeurs, designers,  marketeurs et data analystes une communication efficace sera la clef d’un process qui marche. Utilisez vos outils de gestion de tâche préféré (Trello/Project from GrowthHackers.com) ou de communication (Slack, Mail, tableau blanc..) mais faite en sorte que tout se déroule parfaitement; Chacun sait ou aller regarder pour sa prochaine tâche, savoir si les objectifs ont été tenu ou l’heure de la prochaine réunion hebdo sur le learning de la semaine dernière..

Pour le process concret du Growth Marketeur, je vous invite à suivre ce lien ou la page Archive. Avoir un plan de bataille demeure très important pour ne pas se perdre parmi toute les expérimentations. Quelles sont celles en cours, celles terminées, quels sont les résultats et les learning pour ne pas refaire les mêmes erreurs ? Suivre une méthodologie, qui évoluera avec le temps et votre équipe reste essentiel.

 

Avoir assez de trafic et de temps de dev

J’ai déjà parlé du mythe de l’A/B testing dans cet article. J’y soulève le fait que cette technique géniale n’est disponible que pour les sites de taille importante drainant beaucoup de trafic. Mini 50 000 visiteurs par mois sur la page que vous voulez tester, et cela en attendant plusieurs semaines pour obtenir des résultats statistiquement pertinents. Même problème pour les expérimentations, il est difficile d’en mettre plusieurs en place si vous n’attirez pas de nombreux visiteurs.

Et le temps de dev, éternel problème dans toutes sociétés internet. Mettre des expérimentations en place prend du temps, au dépend de développement long terme et pour utiliser la technique du high tempo testing, du temps, il va vous en falloir ! Débutez par ce que vous pouvez, 4 tests c’est mieux que 2, vous augmenterez ce chiffre quand vous pourrez y déléguer des ressources.

 

Le dirigeant de l’entreprise doit être conscient de l’impact possible de high tempo testing, sinon vous n’aurez jamais les ressources pour cette méthodologie. Reste que la multiplication des expérimentations auront un effet positif sur la croissance, c’est donc à vous de jouer !

Copyright © 2017 Démarre ton aventure
Tous droits réservés