split test

Le split-testing consiste à tester différentes versions d’une même page qui peuvent ne différer que d’un petit élément comme un titre, une image ou une couleur. Le taux de conversion, c’est-à-dire de vente pour un produit ou d’inscription pour un formulaire peut varier de façon extrêmement importante entre une page « split-testé » et celle d’origine. Une variation d’à peine un ou deux points de ce taux est capable de vous offrir une multiplication de votre chiffre d’affaires. Imaginons que vous vendez en moyenne un e-book sur cent personnes qui passent sur votre page de vente. Pour un produit numérique à 20 euros et avec 100 visiteurs par jour vous pouvez espérer gagner sur un mois: 20×30 = 600 euros. Si vous améliorez votre taux de conversion de deux points, à trois achats sur cent visites votre bénéfice va passer à 3x20x30 = 1800 euros. Cet exemple basique est créé pour vous faire comprendre l’intérêt du split-testing, mais sachez qu’il existe des milliers d’exemples réels sur internet de personnes multipliant leur chiffre d’affaires par 2, 3 ou 10 suite à l’optimisation d’une page de vente. Le principe reste le même pour les inscriptions à votre mailing-liste ou le remplissage d’un formulaire quelconque. Une fois qu’on a saisi le principe et que l’on maitrise son outil de split-testing, l’optimisation devient rapide et facile. Il faut d’ailleurs en faire un réflexe pour toutes vos pages importantes. Nous verrons dans cet article la théorie du split-testing et un exemple vidéo de l’utilisation du « test » de Google Analytics qui va vous permettre de vous lancer dans l’optimisation de vos pages immédiatement à la fin de votre lecture !

I) Le split-testing, la théorie

A) Un exemple de page de vente

Avant d’augmenter sensiblement votre chiffre d’affaires ou le nombre d’inscriptions à votre newsletter vous devez bien saisir le concept.

Split-tester une page correspond au fait de changer un détail de la version A d’une page (page d’origine), en créant une version B et en comparant les résultats statistiques de ces deux versions.

Je vous ai créé un exemple d’une page de vente d’ebook ou on split-testerait le titre.

Version A :

split-test-version-1

Version B :

split-test-version-2

On laisse ces deux versions tourner en alterné sur une période déterminée (trois semaines/un mois) afin d’obtenir un résultat statistique pouvant être interprété comme fiable. Pour obtenir ce résultat, un trafic minimum s’avère nécessaire sur les deux versions. En effet, si seulement 300 personnes sont passées sur vos deux pages en un mois, un taux de conversion de 1% sur la version A (150 passages) et de 2% sur la version B (idem) ne sera pas considéré comme fiable. Par contre, un test effectué sur 10 000 visites fournira un résultat beaucoup plus juste.

L’outil « test » de Google Analytics permet de définir un seuil de confiance. Il se met automatiquement à 95%, c’est-à-dire que l’outil de Google vous expliquera par exemple qu’il y a 96% de chance pour que la version B batte la version A. Pour atteindre ce seuil de confiance, il faut évidemment un bon nombre de visiteurs.

B) Les neuf éléments à tester (split-tester) sur une page de vente

1) le titre de la page de vente

Il s’agit ici de la phrase d’accroche. Celle-ci est primordiale pour amener le visiteur à continuer la lecture de la page. C’est une des variables qui doit être testée en priorité. Une optimisation de ce point vous garantira des ventes en plus, et parfois un fort taux d’augmentation de conversion.

2) Couleurs du fond ou des boutons

La couleur joue évidemment un grand rôle dans une page de vente. On sait que le rouge attire plus le regard, mais ajoute aussi une notion de danger. Il est important de tester ces éléments de façon poussée. J’ai déjà lu des études de split-testing indiquant que le changement de couleur du bouton d’achat avait permis d’augmenter le taux de conversion de 5 points. De même, la couleur de fond de votre page change la perception que l’on a d’elle. À vous de tester !

3) Photos/images

On sait qu’une photo de personne convertit mieux que n’importe quoi; et surtout quand c’est une jeune femme attractive. Les photos de femmes séduisantes convertissement mieux que celles des hommes pour les deux types de visiteurs (homme/femme). Pour vos boites de capture d’e-mail, je conseille souvent de prendre une photo de vous pointant du doigt la boite ou alors regardant dans sa direction. Votre taux de conversion augmentera a cout sur.

4) le prix

Simple à comprendre, une variation de prix peut entrainer plus ou moins de vente. Un biais psychologique fort entre en jeu ici. Ne croyez pas que diminuer le prix augmentera votre taux de conversion. Il arrive parfois qu’augmenter ce prix donne l’impression d’une offre plus sérieuse. Un e-book a 27 euros vous parait meilleur qu’un ebook à 6, non ? En réalité on ne peut pas le savoir sans acheter, mais on tend à penser que le plus cher se trouve être le meilleur.

5) Méthode de paiement

Pourquoi croyez-vous que sur les sites tels que Darty ou Boulanger vous avez une petite case à droite vous expliquant que vous avez la possibilité de payer en plusieurs fois ? Vous devez split-tester une page avec un paiement en une fois et une page offrant le paiement en plusieurs fois. Tout dépend de votre produit, mais cette variable peut augmenter votre taux de conversion et donc votre chiffre d’affaires.

6) Combien d’étapes de paiement

Est-ce que vous devez offrir la possibilité de paiement dès le clic sur le bouton « achat » ou vous devez d’abord faire remplir le formulaire de contact ? Tester toutes les solutions entre le minimum d’étapes et quatre/cinq.

7) Du texte, de la vidéo, les deux ?

Que mettre sur votre page de vente ? Une simple vidéo ? Seulement du texte ? Une vidéo et du texte ? Votre page de vente peut avoir une allure totalement différente en fonction de vos choix. Le client réagira aussi différemment. Attention, de manière générale les pages de ventes les plus simples sont celles qui convertissent le mieux. Ajouter un grand nombre de vidéos et beaucoup de texte ne vous offrira pas forcément un meilleur taux de conversion. À tester !

8) Période d’essai ?

Serait-il rentable pour vous d’offrir une période d’essai sur la vente d’un logiciel par exemple ? Est-ce que cette option convertit au final mieux que si vous vendiez votre produit sans possibilité d’essai ?

9) Garantie ou essai ?

Sur le même principe, devez-vous plutôt offrir une garantie de 60 jours ou permettre un essai de 15 jours de votre produit ? Ce genre de split-test est impératif et peut totalement changer vos revenus.

II) En pratique, comment mettre en place un split-test ?

Plusieurs outils payants et de bonnes qualités sont disponibles sur le net. Je vous laisserai les chercher grâce à votre moteur de recherche favori.

Pour ceux disposant d’un petit budget et débutant dans l’art du split-test, je vous propose d’utiliser l’outil de Google Analytics « Test ».

Pour comprendre son fonctionnement, rien de mieux qu’une bonne vidéo qu’on peut repasser à l’infini (4min 37s) :

Vous avez donc maintenant compris l’intérêt d’optimiser une page de vente ou une page de capture d’e-mail; je vous ai fourni les outils nécessaires à la mise en œuvre d’un split-test. J’espère que ces conseils vont vous permettre d’améliorer sensiblement vos revenus. Dans le cadre du concours du commentateur et pour gagner un site de niche d’une valeur de 100 euros, je vous invite à partager cet article sur vos réseaux sociaux ainsi qu’à laisser un commentaire ci-dessous. Avez-vous déjà mis en place un split-test ? Avec quel résultat ? Aimeriez-vous dorénavant vous lancer dans cette optimisation ? Quelles sont vos questions et interrogations ?

Copyright © 2017 Démarre ton aventure
Tous droits réservés