trouver idée entrepriseJe partage gratuitement mes connaissances sur ce blog. J’ai quand même hésité à vous offrir ce qui va suivre, car je considère ces connaissances comme sans-prix. Je les ai relevés au fur et à mesure des années dans le but de trouver l’idée de ma future entreprise. J’ai décidé de vous donner les neuf clés de réflexion qui vous permettront de trouver votre idée de business. Eh oui, il y a des techniques pour cela, il suffit de les passer en revue pour obtenir le point de départ d’une grande aventure. Rien de mystique, que du concret et des règles à suivre. J’ai séparé cet article en deux parties, l’une destinée aux personnes possédant déjà des compétences spécifiques (fleuriste, danseur, restaurateur…) et désirant créer une entreprise dans ce domaine et une seconde pour ceux qui veulent construire une start-up en dehors de leur formation principale. Dans tous les cas, l’ensemble de ces informations peut vous aider. J’ai écrit cette liste pour que dans chaque point vous ayez l’explication de la clé de réflexion puis quelques exemples pour la comprendre au mieux. C’est ici le début de l’aventure, futur entrepreneur.

I) Je suis déjà formé à un métier et je veux créer une entreprise innovante dans ce secteur

De par notre formation, ou les métiers que nous avons déjà exercés, nous possédons une expérience dans un secteur d’activité. Cette partie est consacrée aux personnes désirant innover dans leur domaine et créer une entreprise qui sera la seule sur son marché (du moins au début 😉 ). Pour cela il faut bouger les lignes et oser. Voici les quatre clés de réflexion qui vont vous le permettre :

1) Chercher si le produit ou service ne peut-être vendu à une autre tranche d’âge/CSP/sorte de personnes

L’idée reste simple, mais les opportunités sont importantes. Il vous faut créer un produit ou service similaire à ce qui existe déjà, mais adapté aux personnes ciblées. Vous devez réfléchir à créer un P/S (produit ou service) destiné à une autre tranche d’âge, à une catégorie sociaux-professionnelles différente (ouvrier > cadre, fonctionnaire > travailleur libéral…), aux personnes de sexe opposé, ou encore à des clients au goût et comportement totalement différent. Le tout consiste à adapter le produit à cette nouvelle catégorie de personnes et vous devez connaître à fond. Voici quelques exemples pour bien comprendre les possibilités de création d’entreprises ou de nouveaux P/S :

– Les baskets (Addidas/Nike) ont été avant tout inventées pour les sportifs, puis pour les jeunes (déjà un premier changement); mais pourquoi ne pas créer une marque de basket totalement destinée aux personnes âgées ? En effet, ces chaussures sont très confortables et je suis sûr que vous avez déjà croisé un papy avec des Addidas. Le marché est énorme, il faut juste oser. Adaptez les baskets à une nouvelle catégorie de clients et vous aurez un tout nouveau marché.

– L’opéra et le théâtre sont réputés attirer des catégories sociaux-professionnelles élevés. Les pièces de théâtre classique demeurent difficilement accessibles à la majorité des personnes. opéraDe nombreux théâtres s’entêtent à offrir ces spectacles réservés à une petite élite alors que le marché du divertissement peut-être ouvert à tous. Pourquoi ne pas lancer une chaine de théâtre diffusant des pièces et événement accessible au plus grand nombre pour un prix plus modeste ? Les clients sont là, il suffit de sortir des règles établies pour aller les chercher. De façon inverse, mais toujours dans le monde du spectacle, le Cirque du soleil est passé de représentation normale accueillant un grand nombre de spectateurs pour un prix dérisoire, à des soirées aux prix élevés offrant beaucoup moins de sièges, mais avec un divertissement plus avancé. Changez les règles, visez les clients que les autres entreprises ne veulent pas !

– Les réseaux sociaux ont émergé il y a quelques années. Facebook et Twitter en tête, le marché semblait saturé. Néanmoins des entrepreneurs intelligents ont décidé de viser une population différente. De là est né Linked ou encore le français Viadéo, des réseaux sociaux non pas destinés aux particuliers, mais aux professionnels ! Tellement simple, il y avait juste à faire ! Surveillez les nouvelles tendances, les nouveaux outils et créez un produit similaire que vous adapterez à une autre tranche de clients.

Je me souviens avoir pensé il y a plusieurs années à un réseau social centré sur ses photos et images et où on pourrait consulter celles des autres. Je ne suis pas le seul à l’avoir imaginé, Pinterest a vu le jour il y a peu de temps. De la même manière, pourquoi ne pas créer aujourd’hui une plateforme sociale où l’on dispose d’un profil entièrement destiné à poster ses propres vidéos et podcasts ? Je pense à quelques choses de plus avancées qu’une chaine Youtube ou une page Myspace… Vous verrez que dans peu de temps une entreprise valant des millions de dollars proposera ce genre de service.

2) Cherchez à louer un P/S qui normalement se vend, ou inversement

L’idée est de fournir un moyen d’acquisition du P/S différent de celui de d’habitude. Un produit qu’on doit acheter peut intéresser d’autres personnes si il est disponible en location, pour un coût moins élevé qu’à l’achat. Le contraire est aussi possible. Voyons quelques exemples pour bien saisir le principe.

Disons que vous êtes un professionnel de la BD et du Manga et que vous voulez vous démarquer de la concurrence en changeant les règles du jeu pour obtenir de nouveaux clients. bande dessinéePourquoi ne pas offrir un espace lounge avec canapé confortable et possibilité d’achat de boissons et nourritures. L’idée est de louer l’accès au BD plutôt que de seulement les vendre. Une bonne BD peut facilement coûter entre 10 et 20 euros, pourquoi ne pas la proposer en lecture à 3 euros ? Certaines personnes désirent posséder l’objet qui leur plait; personnellement j’adore lire des BDs mais je ne les réouvre que très rarement. Ce genre de système me satisferait totalement. Pour ceux qui veulent au final acheter la BD qu’ils ont lue et appréciée, il suffira de soustraire le prix de la location au prix total. J’avais pensé à cette idée d’entreprise en discutant avec mon frère il y a quelques années, mais je crois que des entrepreneurs l’expérimentent en ce moment même sur Paris.

Dans un style différent, le paiement « à la ficelle » est une manière intelligente de faire consommer du vin dans un restaurant ou un bar à vin. Le principe est de poser une bouteille de vin sur la table et de mesurer en fin de soirée grâce à une ficelle la quantité de boisson consommée. Il peut arriver au client de ne pas vouloir prendre une bouteille, car trop cher ou on ne pense tout simplement pas la boire en entier. Ce système contente le client, car il boit seulement ce dont il a envie et au final entraine une consommation supérieure. Le principe de la vente à la bouteille ou au verre à été remplacé par un système qui satisfait consommateur et restaurateur.

Réfléchissez aux P/S  qui se vendent dans votre secteur et créez une entreprise autour d’une location ou d’un abonnement. Si la norme est la location, adaptez votre offre pour la vendre et démarquez-vous de tous !

3) Inciter le consommateur à passer d’un outil fonctionnel vers un outil émotionnel

J’entends par fonctionnel, un outil que l’on utilise de manière rationnelle et objective pour obtenir un résultat. Un outil basé sur l’émotionnel sera utilisé parce qu’il nous donne un sentiment de joie, de satisfaction, de maitrise, de plaisir ou tout autre sentiment positif. Ce dernier outil se choisit avec un comportement moins rationnel. Voyons des exemples :

– Les sites de rencontre pullulent sur internet. Meetic se trouve être l’un des plus grands, car il est arrivé le premier sur le marché. Une seconde plateforme sort du lot, c’est « adopte un mec ». adopte un mecJ’ai toujours trouvé l’idée de ce site d’une intelligence incroyable, mais en fait il est seulement basé sur une idée simple. Les sites de rencontre permettent de trouver son âme sœur, c’est un service tout à fait fonctionnel. « Adopte un mec » donne le pouvoir aux femmes de choisir l’homme qu’elle désire. L’outil demeure entièrement tourné vers la femme et même le logo, où l’homme est pris pour une marchandise, tend à offrir à la femme et seulement à elle le pouvoir de la décision. Malgré le fait que je trouve ça dégradant, je dois avouer que les créateurs de cette entreprise ont réussi à transformer un service fonctionnel en service émotionnel et ça, c’est très fort. Ils offrent aux femmes un sentiment de pouvoir, de choix, de capacité de décision et de maitrise de la situation. Le concept est génial, il est à imiter pour votre future entreprise.

– On reste du côté des femmes, avec ces chaines américaines qui se sont lancées dans les salles de sport réservées exclusivement aux femmes. Pourquoi cela ? Ils ont simplement fait une étude de marché et découvert que les femmes n’aiment pas se trouver dans la même pièce que des hommes quand elles font du sport. Un aspect psychologique et émotionnel les empêchait de s’inscrire au club. La création de salles de sport exclusivement réservées aux femmes reste un immense succès. Elles n’ont plus peur de montrer leurs quelques kilos en trop et ont découvert le plaisir de se retrouver entre copines pour suer un peu. Des milliers de femmes qui n’ont jamais fréquenté de salle de sport le font à présent. Ces entrepreneurs ont transformé le côté fonctionnel négatif d’une salle de sport en effet émotionnel positif.

Ces deux exemples touchent des femmes, mais ce ne sont évidemment pas les seules à être affectées par un sentiment ou une émotion. Si vous travaillez sur un P/S fonctionnel, réfléchissez à y intégrer un coté émotionnel pour toucher une autre catégorie de personnes et élargir votre cible client.

4) Viser l’utilisateur et non l’acheteur ou inversement

À la maison ou dans une entreprise, celui qui paie (l’acheteur) n’est pas toujours celui qui utilise le P/S. Les parents paient, les enfants utilisent. Le service informatique achète, les salariés utilisent. Ils peut être intéressant de créer une entreprise qui ne vise pas la même cible qu’habituellement. Voici quelques exemples :

– On va partir sur un exemple tellement connu qu’il parait évident. C’est pourtant un moyen important de se démarquer de la concurrence. L’entreprise de fast-food McDonald a bien compris l’intérêt de viser non pas les clients qui paient le repas, mais les enfants. C’est évidemment les enfants qui trainent leurs parents au McDo, parce qu’ils trouvent ça bon, que des menus ont été créés spécialement pour eux, que les publicités sont designer pour cette cible et parce qu’il y a un cadeau dans chaque happy meal ! Une grande partie de leur effort marketing vise les enfants. C’est intelligent, car ils forcent les parents à manger dans ce fast-food mais aussi parce qu’ils habituent les enfants, futures adultes, à ce type de nourriture. Maintenant, l’ensemble des fast-food dispose de programme pour viser non pas le payeur (adulte), mais l’utilisateur (enfant).

– Si vous voulez lire la vie d’un vrai entrepreneur, je vous conseille « le modèle direct » de DELLMichael Dell, fondateur de la marque d’ordinateur du même nom. Cette entreprise est spécialisée dans la vente d’informatique au professionnel. À l’inverse de ses concurrents, Dell ne visait pas le service informatique des entreprises qui s’occupent de l’achat des ordinateurs, mais bien l’utilisateur final. Qui recevait les brochures présentant les nouveautés ? Les salariés et non le service informatique ! Du coup ces mêmes salariés pouvaient demander le modèle qu’ils désiraient à leur hiérarchie, et non attendre que celle-ci achète des modèles qui ne les satisferaient pas. Encore une victoire pour Mr Dell.

– Même principe qu’au-dessus avec les tickets restaurant. Comment vendre ses tickets restaurant à une entreprise ? Fournissez-en gratuitement aux salariés et voyant le bénéfice, ils en demanderont à leur hiérarchie !

Si dans votre secteur, la norme est de viser l’utilisateur, démarquez-vous en créant des offres exceptionnelles destinées à l’acheteur. Si c’est l’acheteur qui est normalement visé et que l’utilisateur peut-être influent, montez un business ciblant celui-ci.

II) J’ai des compétences générales et je cherche ma future start-up n’importe ou

Vous êtes à la recherche d’une idée de création d’entreprises, mais vous n’avez pas forcément d’expérience dans un secteur déterminé. Cette partie est faite pour vous. Voici cinq clés de réflexion qui vont vous permettre de trouver votre idée géniale à 1 million d’euros (minimum 😉 ).

5) Dans quel cadre un produit est utilisé, quelles sont ses sources de désagrément

Cette clé de réflexion s’avère être très puissante. Réfléchir à quand, comment, pourquoi on utilise un P/S va vous permettre de mettre en avant un source de désagrément et de problème. À vous de créer le P/S complémentaire qui va supprimer cette source de soucis.

accroche sac a mainToutes les femmes trimballent un sac à main quand elles sortent en ville. À une terrasse d’un café, un problème récurrent se pose. Où poser son sac ? Par terre ? C’est sale. Sur la table ? Ça prend toute la place ! sur une chaise ? y en a pas de libre ! Bref.. la solution ? le crochet porte-sac. Il se fixe à la table et permet de suspendre son sac à main. Plus de soucis. Ce produit fait un tabac.

– Les grands opérateurs fournissent maintenant un téléphone portable en cas de casse ou de vol de celui qu’on possède. C’est un service dont on ne se sert pas souvent, mais vraiment très pratique en cas de besoin. Le premier opérateur à avoir lancé ce système a simplement réfléchi aux choses qui peuvent nous arriver quand on utilise un portable. Il a offert une solution.

– La marque suédoise Koreus, spécialisée dans le casque de vélo s’est demandé ce qui pouvait nous arriver lors d’une balade en vélo. Après de nombreuses recherches, ils ont découvert que malgré le casque plusieurs blessures graves se produisaient au niveau du cou lors d’un impact avec une voiture par l’arrière. La solution ? L’airbag pour casque ! À voir ici.

L’idée consiste à réfléchir sur n’importe quel produit ou service, à trouver un désagrément et à fournir un service complémentaire permettant de le résoudre. Un peu d’observation et vous trouverez des dizaines d’idées.

6) Observer l’évolution des tendances et se préparer pour en faire partie

Le monde évolue tous les jours. Que ce soit en terme de technologie ou de mode, de nouveaux produits sont fabriqués et constamment mis sur le marché. En lisant la presse spécialisée, vous connaitrez les P/S qui vont débarquer. À vous d’imaginer les besoins nouvellement créer par ces P/S et d’y répondre au mieux. Deux exemples pour bien comprendre le principe :

– Les DodoCase sont des protections en fibre de bambou fabriquées spécialement pour les iPad. Même le président américain Barack Obama a été photographié en possession d’un de ces produits. Les créateurs ont simplement réfléchi aux besoins qui allaient être créés par l’arrivée programmée des iPad. Ils ont réagi pour trouver un produit en conséquence.

– Sur le principe du produit complémentaire aux futures technologies ou aux technologies récentes, pensons aux cigarettes électroniques. Elles font désormais partie de notre quotidien et prennent de plus en plus de part de marché à la cigarette classique. Je ne sais pas comment sont vendues ces nouvelles cigarettes, mais ils pourraient être sympa d’imaginer un étui de protection design ou encore une sorte de tube de protection en inox comme pour ranger les cigares. Quelques minutes de réflexion peuvent vous mener au succès.

Vous aurez compris qu’il est intéressant de réfléchir aux produits qui ne sont pas encore sur le marché et de leur trouver un produit complémentaire. Sur le même principe, les nouvelles lois créent chaque semaine de nouvelles opportunités et de nouveaux marchés. Tenez-vous au courant des lois qui peuvent influencer un secteur ou un marché, et soyez prêt à dégainer.

7) Regardez les classements des meilleures ventes et proposez de nouveau P/S liés

Une des techniques pour créer un nouveau business consiste à regarder les produits qui se vendent le mieux et à offrir un P/S qui permet de l’améliorer. Rendez-vous sur la page principale d’Amazon, choisissez n’importe quelle catégorie de produit et classez-les par meilleures ventes. Fabriquer un produit qui améliore les caractéristiques d’une des meilleures ventes, vous offrira à coup sûr une place sur le marché.

– Je me suis rendu dans la catégorie « cuisine et maison », puis j’ai listé les produits par meilleures ventes. L’objet le plus vendu du jour est le Karcher lave-vitre. La pensée qui m’a traversé l’esprit est : C’est bien beau de pouvoir laver ses vitres avec un petit appareil à main, mais comment tu fais si tes vitres sont plus grandes que toi ? > idée de création d’un produit améliorant l’objet : vendre un bâton extensible permettant de laver toutes les vitres en toute sécurité sans avoir à monter sur un escabeau. Je vous l’accorde, ce n’est pas l’idée du siècle, mais le principe est la.

Les imprimantes 3D permettent de créer des prototypes très rapidement et pour un faible coût. Pensez à vous rapprocher des FacLab, ils vous permettront de tester vos produits et de disposer d’un proto.

Passez quelques minutes à réfléchir aux améliorations possibles d’un produit qui se vend bien et vous trouverez peut-être une idée majeure.

8) Pensez à toutes les choses que l’on fait dans une journée

Le but ici est le même que pour le point 5) ou 7),c’est-à-dire trouver une solution à un désagrément où améliorer un produit, mais le point de départ de la réflexion est différent. Vous devez vous remémorer l’ensemble des petites tâches que vous faites tous les jours du levé au couché, et réfléchir au moyen de régler les soucis et défauts. Quelques exemples récents :

coffee jouliesune des premières choses que tout le monde fait le matin, c’est boire son café. Malheureusement, celui-ci refroidit vite. Comment résoudre ce problème ? Des entrepreneurs ont trouvé la solution grâce à des grains de café en métal qui restitue la chaleur quand celui-ci refroidit. voir Coffee joulies

– Une autre habitude que vous faites sans réfléchir, se laver les mains. Qui aurait pu penser pouvoir encore innover dans ce domaine ? Plusieurs sociétés comme Detoll se sont lancées dans la pompe à savon automatique. Plus besoin de toucher le bouton plein de microbes, il suffit de passer la main en dessous. Vous auriez très bien pu inventer cet outil tout seul en réfléchissant sur l’acte de se laver les mains.

Les innovations possibles sont multiples, il suffit de prendre le temps d’y réfléchir. Penser à tout ce que vous faites en une journée demeure un très bon moyen de les découvrir.

9) Je me plains de quelques choses ? > de l’argent à gagner !

Une des règles de réflexion que je garde toujours en tête est celle-ci. Si je me plains ou j’entends quelqu’un se plaindre de quelque chose, je cherche immédiatement le moyen de résoudre le problème. Vous ne pouvez pas imaginer le nombre d’idée de P/S pour la création d’une entreprise qui me passent par la tête chaque semaine grâce à cette clé de réflexion. Certains produits existent d’ailleurs déjà certainement. Voyons deux exemples :

– Certaines grandes poubelles ne disposent pas de petite pédale pour lever le couvercle. Je me rappelle d’une idée que j’ai eue à la fac. À côté des machines à café, on était obligé de soulever un couvercle d’une poubelle pour y mettre nos gobelets vides. Sauf que le couvercle de cette poubelle était toujours très sale et qu’on se plaignait de devoir le lever pour y jeter quelques choses. Je me suis dit qu’avec une simple petite ouverture dessus de la taille d’un verre ou d’une bouteille on économiserait 500 ouvertures par jours et autant de mains sales. Je ne sais pas si ce genre de poubelle existe, mais si c’est le cas, j’en installerai une à côté de la machine à café de ma future start-up.

– Dans nombre de grandes villes, il est courant de se plaindre du mauvais goût de l’eau. J’ai castalieété étonné de découvrir dans un restaurant de Montpellier un système qui m’a vraiment plu. Une entreprise a créé un filtre, qu’elle vend aux restaurateurs et barmans. Ce filtre permet de définir les propriétés de l’eau et donc de lui donner le goût de n’importe quelle eau minérale classique. L’entreprise a en plus dessiné une carafe adaptée. Le restaurateur vend ensuite cette eau au prix qu’il désire (moi c’était 1 euro la carafe !). Résultat ? client content = restaurateur content = entreprise contente

je vous invite à voir cette innovation ici : Castalie

Quand vous entendez quelqu’un se plaindre de quelques choses, et croyez-moi ça va arriver très vite, ayez le réflexe d’imaginer le P/S qui permettra de résoudre ce problème. Le nombre d’idées d’entreprises qui va en découler vous impressionnera.

Cette liste n’a pas été créée en un jour. Je vous invite à l’imprimer ou à la garder en favoris/evernote/dropbox… La plupart des gens pensent qu’une bonne idée d’entreprise arrive comme ça, sans rien faire. C’est faux, il faut y réfléchir, y consacrer du temps et utiliser les clés de réflexion à votre disposition. Vous disposez maintenant des outils pour imaginer votre entreprise et démarrer un business innovant. Si vous ne deviez vous souvenir que d’une seule chose dans cet article, c’est de faire différent. Allez chercher les clients là où les autres ne pensent pas qu’ils sont, tentez, innovez. C’est la différence entre les entreprises qui marchent et les autres.

Si vous disposez d’autres pistes de réflexion, surtout, faites-nous en profiter ! J’attends vos commentaires et vos réactions.

Copyright © 2017 Démarre ton aventure
Tous droits réservés