monetiser-blogDe grandes étapes ont déjà été accomplies. Votre site est en ligne et dispose d’un excellent contenu. Vous pouvez maintenant penser à le monétiser pour gagner vos premiers euros. Même sans référencement, au bout de quelques semaines, vous allez recevoir du trafic sur votre page principale. Ceci est dû à la qualité et à la quantité de texte présent. Ce trafic peut vous rapporter de l’argent. Mais pour cela il faut mettre en place vos encarts et bannières Adsenses et ainsi recevoir des clics rémunérateurs.  Avant de démarrer, vous devez créer un compte Adsense. Je vais ensuite vous expliquer comment monétiser votre site en plaçant vos encarts Adsense aux bons endroits et en les optimisant au mieux. Il me serait impossible de ne pas terminer ce texte sans vous fournir les quelques règles à ne pas enfreindre. Allons-y !

I) Emplacement des encarts

Avant de voir comment optimiser les pubs, on va trouver où les placer ! Google autorise trois blocs de contenu, trois blocs thématiques et deux champs de recherche sur chaque page. Ni moi ni Google ne vous conseillons de mettre toutes les pubs autorisées sur votre site. En effet, un visiteur qui voit un trop grand nombre de publicités va être tenté de partir immédiatement du site. Vous devez moduler le nombre de pubs en fonction de la taille de votre page et de la quantité de texte.

A) Où placer vos pubs ?

J’utilise trois blocs de contenu et deux blocs thématiques sur chacune de mes pages. Je vous encourage à en faire autant, surtout si vous utilisez les thèmes que je vous ai fournis et un nombre de mots identique.

– Les trois blocs de contenu sont :

Annonce textuelle/illustrée. 250×250

Annonce textuelle/illustrée, 468×60

Annonce textuelle/illustrée, 160×600

Le  bloc carré 250×250 doit être mis dans l’article, en haut à gauche, au tout début du texte et en dessous du titre principal ! C’est le bloc qui rémunère le plus. J’ai créé une page d’exemple pour vous montrer les encarts, cliquez sur les images pour les agrandir.

adsense 1

Le second bloc « Annonce textuelle/illustrée, 468×60 » doit être placé en fin de texte, entre les deux derniers paragraphes. C’est une place stratégique, car quand le lecteur a fini de parcourir l’article, il peut avoir envie d’aller plus loin dans ses recherches en cliquant sur la pub.

Et le troisième et dernier bloc « Annonce textuelle/illustrée, 160×600 » sera installé dans la sidebar à droite (colonne à droite ou à gauche sur une page) comme sur l’image suivante :

adsense 2

Les deux blocs thématiques sont placés en haut et en bas de la page. Selon la largeur de celle-ci, vous pouvez placer le « Liens d’annonces, 728×15 » ou « Liens d’annonces, 468×15 ». Le plus utilisé reste le plus large. En haut, la bonne place se situe entre le header (partie graphique haute du site souvent composé du menu) et le titre de l’article comme ici :

Bloc thématique haut

Pour le bloc thématique du bas, la bonne place se situe juste au-dessus du footer (partie tout en bas d’un site avec copyright et liens) :

bloc thématique bas

Je n’utilise pas les champs de recherche, car je ne les trouve pas esthétiques et je pense que ça donne un moyen de fuite supplémentaire à votre visiteur. J’ai peut-être tort, à vous de voir. Vous savez maintenant à quel endroit placer vos publicités, il faut maintenant apprendre à les insérer dans votre page !

B) Insérer manuellement les encarts ou utiliser un plugin

– Pour insérer manuellement un encart de pub Adsense, vous allez devoir d’abord obtenir son code html. Pour cela, rendez-vous sur votre compte Adsense dans l’onglet « mes annonces ». Ici vous pouvez créer de nouvelle annonce. Choisissez la taille de l’annonce que vous désirez et obtenez le code html.

Pour insérer un code Adsense dans un article (carré en haut à gauche ou entre deux adsense 5paragraphes en bas), il vous suffit de coller le code au bon endroit dans l’éditeur de texte de WordPress, une fois l’onglet « texte » activé.

Les grandes publicités sur la droite doivent être créées à partir d’un wigdet texte. Dans le menu de WordPress allez dans « Apparence » puis « Widget ». Ici, déplacez un widget texte à droite dans la case sidebar. Copiez le code html dans ce widget texte et enregistrez. Voilà, vous avez une pub dans votre sidebar !

Concernant les blocs thématiques, il vous faut coller le code directement dans le code source du thème. Pour cela, cliquez sur « Apparence » puis « éditeur ». Sélectionner à droite la feuille qui s’occupe du design de toutes les pages, souvent appelé « Modèle de page
(content/page.php) ». Copiez votre code de bloc thématique après « 

Toutes les publicités sont maintenant en place, seuls les blocs ne s’afficheront pas automatiquement lors de l’ajout de nouveaux articles, comment faire ?

– Les plugins d’intégration Adsense

Je vais vous présenter ici rapidement deux plugins WordPress qui vont vous permettre d’afficher vos blocs Adsenses sur toutes vos pages.

All in One Adsense and YPN!  est le plugin que j’utilise sur tous mes sites de niches.

Vous pouvez définir l’emplacement de la publicité dans l’article et optimiser les couleurs des encarts. Simple d’utilisation, il ne permet cependant que d’afficher une publicité par article à la fois. De toute façon, dans les pages dites secondes, je ne mets que le carré 250×250. Pas de publicité entre les paragraphes étant donné que les textes sont plus courts que celui de la page principale.

Tout aussi utilisé et pratique, Wp-insert insert une publicité où vous le désirez. Il suffit pour cela de coller le code html de votre publicité dans la bonne partie.

II) Optimisation des encarts

Vous êtes informés  d’où et de comment placer vos bannières Adsenses, c’est déjà très bien ! On va voir dans ce chapitre comment les optimiser pour les intégrer au mieux dans votre page. Un encart bien optimisé c’est plus de clic et donc plus d’argent.

A) À quel endroit optimiser les couleurs

Lors de la création d’annonces (Dans l’onglet « Mes annonces » puis « + Nouveau bloc d’annonces »), vous avez le choix entre plusieurs types de couleurs prédéfinies. Je ne vous conseille pas de les utiliser, mais plutôt de créer votre propre encart en fonction des couleurs de votre page. Sélectionnez donc « utiliser des paramètres personnalisés » :

optimisation adsense

Vous allez changer les valeurs hexadécimales des couleurs pour intégrer au mieux les blocs. Mais comment trouver la valeur hexadécimale d’une couleur dans sa page ?

Je vous propose deux solutions :

Avec Adobe Photoshop :

Prenez un « impr écran » ou une capture d’écran avec l’outil de Microsoft. Ouvrez cette capture dans Photoshop. Sélectionnez la pipette, relevez sur votre capture la couleur désirée, cliquez sur celle-ci dans la barre d’outils à gauche et vous obtiendrez le code hexadécimal !

Trouver couleur

Avec Firebug et Firefox :

Installez la barre Firebug et utilisez l’outil « inspecter un élément ». Sélectionnez sur votre page un élément et regardez dans la petite fenêtre à droite son code couleur.

code couleur

Si vous connaissez d’autres techniques, plus simple, pour obtenir un code couleur n’hésitez pas à en faire profiter dans les commentaires !

B) L’optimisation

Les bordures et l’arrière-plan doivent rester de la même couleur que votre fond si celui-ci est clair, par contre si votre fond s’avère sombre Google conseille aux utilisateurs de mettre un fond clair qui permet de bien les différencier. Si votre fond n’est pas blanc, vous entrez donc le code hexadécimal de la couleur désirée après « bordure » et « arrière plan ».

Pour le titre, l’url et le texte, il est conseillé de créer un dégradé. Vous pouvez prendre pour l’url la même couleur que vos liens (d’onglet ou de page), et ensuite choisir une couleur plus foncée pour le titre et plus claire pour le texte comme dans l’exemple ci-dessous :

couleur de adsense

Les couleurs doivent correspondre à celle de votre thème pour ne pas paraître trop décaler. Une bonne optimisation consiste en une publicité bien intégrée dans votre site, mais toujours identifiable en tant que telle.

Il vous est demandé lors de la configuration de l’encart de choisir entre « l’annonce textuelle » simple et » l’annonce textuelle et illustrée/rich media ». Choisissez la seconde proposition, car les images sont souvent bien mieux rémunérées que les liens textes. Google recommande fortement de le laisser gérer entre texte et image. Ce qui est bon pour son compte bancaire est bon pour le vôtre.

III) Règles Adsense à respecter

Je prends la peine d’écrire une partie spécialement sur quelques règles Adsense à respecter impérativement. J’entends souvent des gens se plaindre de s’être fait bannir sans raison. C’est vrai, Google bannit à tour de bras et garde l’argent sur son compte, mais en général ce n’est pas sans raison. Voici quatre grandes règles à ne pas déroger :

1) Le nombre de blocs

Google interdit l’utilisation de plus de trois blocs d’annonces, trois blocs thématiques et deux champs de recherche par page. C’est déjà énorme et je ne vous recommande pas de tous les utiliser. Respectez ce nombre ! Je tombe toutes les semaines sur des sites avec quatre ou cinq blocs d’annonces !

2) Les pubs cachés

Toutes tentatives frauduleuses pour cacher des publicités sous des images, des textes ou des vidéos se soldent par un bannissement pur et simple. Ne trichez pas, respectez les règles et vous obtiendrez un revenu important. Pourquoi prendre des risques pour du court terme ? Google détecte les nombres de clics anormaux, vous serez donc vite repéré si vous faites des bêtises.

3) Le nombre de compte Adsense

Il est interdit d’avoir deux comptes Adsense !!! Sauf si… vous prévenez Adsense ! Le plus grand nombre de bannissements provient de gens qui possèdent plusieurs comptes pour « diversifier » au cas ou Adsense bannirait un de leur compte.. Vous voyez le problème ? N’utilisez qu’un seul et unique compte et si vous en avez besoin d’un second pour différencier votre compte perso et celui de votre entreprise, contactez Google pour leur demander l’autorisation, et n’utilisez pas le même nom pour les deux. Google est le roi de la track, il vous suffit d’avoir la même adresse, le même compte bancaire, ou la même date de naissance avec la même ip pour faire sonner une petite alarme.

4) La tentation du clic

Vous allez être tenté de faire cliquer vos copains sur les pubs qui rapportent beaucoup ou de mettre en place un système de proxies pour ne pas vous faire repérer. Laissez tomber, jouez le jeu dans les règles et vous obtiendrez un revenu bien mérité. Si vous trichez, Google vous repérera un jour ou l’autre et ça sera bien plus tôt que vous le pensez. Dans le doute, ils peuvent décider de fermer le compte.

C’est bon, vous pouvez mettre en place vos encarts et gagner des millions de dollars ! Ou au moins des centaines d’euros par mois pour commencer. L’optimisation est importante, une petite heure de passée augmentera de façon significative vos gains pour longtemps ! Si vous avez trouvé cet article utile merci de cliquer sur « j’aime » et de le twitter !

À tout de suite dans les commentaires.

Copyright © 2017 Démarre ton aventure
Tous droits réservés